MARS 2016

168 témoignages de souffrances en France à cause des éoliennes.

FEVRIER 2016

Protégeons Taillard fait son entrée dans Facebook.

19/05/16 La gazette de Haute-loire

24/06/2016 Assemblée générale (St sauveur en rue)

L’Assemblée Générale de l’Association Protection de la Grande Forêt de Taillard dite « Protégeons Taillard » a eu lieu le vendredi 24 Juin à 20 heures à la Salle du Buis à Saint Sauveur en Rue. 39 personnes étaient présentes dont le Maire de St Sauveur Mr Robert Corvaisier  qui a assisté à l’intégralité des débats.

Après la partie formelle consacrée à la présentation du rapport moral par le Président Henri Delolme, puis du bilan financier par le trésorier Jo Soutrenon, les élections au  Conseil d’administration ont eu lieu. Les trois membres en fin de mandat ont été renouvelés : Gilles Galland , Davy Boudeville et Jo Soutrenon. Deux nouveaux membres qui apportent un sang neuf font leur entrée au Conseil : Elisabeth Bongrand et Lionel Marcon .

 Grace aux opérations de prospection dans les villages, sur les chemins de randonnée du Parc naturel de Pilat, avec notre site internet et depuis peu avec notre page Facebook la dynamique des adhésions est ascendante : 72 adhérents en 2014, 84 adhérents  en 2015, plus de cent en 2016.

La pétition « Pour sauver la grande forêt de Taillard » sur le site internet Pétition 24 a permis de rassembler 2016 signatures de soutien  à la mi-juin 2016. En raison de son succès la Pétition continue auprès de nos sympathisants.

L’Assemblée générale a permis de présenter aux adhérents le point d’avancement du projet de centrale industrielle éolienne des Ailes de Taillard.

54 de nos adhérents et sympathisants ont  exprimé leur opposition de la demande de défrichement de 3,8 hectares de forêt sur les crêtes de Taillard pour l’implantations de 10 éoliennes présentée par le promoteur éolien le 31 mai 2016 .La procédure de demande d’autorisation de défrichement est en cours à la Direction Départementale des Territoires de la Loire.

Cette Assemblée a été l’occasion de motiver nos adhérents pour être très présents lors de la future enquête publique de demande de permis de construire et d’autorisation d’exploiter la centrale éolienne. Cette enquête d’une durée de un mois sera un moment clé pour rencontrer le commissaire enquêteur, pour demander des informations et pour inscrire au registre des observations sur les nuisances du projet éolien pour  le caractère naturel de la forêt de Taillard et pour  la qualité de vie des riverains.

L’Assemblé générale s’est terminée par le vote à l’unanimité d’une une motion demandant  au Conseil d’administration d’organiser à l’automne une journée festive destinée à recueillir des fonds pour les actions de l’Association.

Association Protégeons Taillard


Synthèse des remarques formulées à l'occasion de la consultation du public pour l'enquête de défrichement.


Vous trouverez le document en PJ. C'est long à charger...

Bonne lecture de ces 124 pages.

Juin

2016

Juillet

2016

Article du Vendredi 5 Août 2016

05/08/2016 Scholen en Allemagne

Une éolienne à pris feu




Les pales en feu sont tombées à terre et ont enflammé de petites surfaces d'un champ de céréales.





18/08/2016 - Dargies Près de Grandvilliers.


Début d'incendie sur une éolienne


Des employés d'une société éolienne ont constaté jeudi 18 août 2016 un début d'incendie dans une éolienne à Dargies. Des pompiers et des membres du GRIMP 60 étaient sur place.


“C’est la première fois que cela nous arrive en France”, indiquent les membres d’une équipe technique de la société éolienne Enercon qui gère le parc éolien sur la commune de Dargies. Ils ont constaté jeudi 18 août 2016 un début d’incendie en haut d’une des machines. Des pompiers des centres de secours de Crèvecoeur-le-Grand et Grandvilliers, commandés par un chef de groupe et d’un chef de colonne, sont intervenus sur place, tout comme des membres du Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieux Périlleux (G.R.I.M.P). de l’Oise.
L’équipe technique de la société Enercon est arrivée ce jeudi 18 août à 9 heures sur place pour assurer la maintenance. Une éolienne ne tournait pas. Ils ont vu ensuite une fumée se dégager du haut de la machine. Ils ont appelé les soldats du feu. Ils ont mis en sécurité l’éolienne. Des membres du GRIMP 60 sont montés à 80 mètres de hauteur à l’intérieur pour faire un diagnostic et lever le doute.

Informations sur l’avancement du projet industriel éolien des Ailes de Taillard


L’Arrêté préfectoral autorisant le défrichement de 3,8 hectares de forêt pour l’implantation de 10 éoliennes sur les crêtes de la forêt de Taillard a été signé de 30 juin 2016 par la Préfecture de la Loire.

L’Association Protégeons Taillard , ainsi que l’Association Les Sources de Taillard ont adressé au Préfet de la Loire une demande de  recours gracieux contre cet Arrêté.


Quel que soit le résultat du recours notre Association se prépare à affronter la prochaine étape de la procédure qui sera l’enquête publique pour demande de permis de construire et d’autorisation d’exploiter qui devrait avoir lieu en octobre ou novembre 2016.


Nous avons besoin de votre soutien lors l’enquête publique dont la durée habituelle est de un mois

Que pouvez-vous faire pour vous opposer à ce projet industriel inadapté au site de Taillard ?

-Prendre connaissance du dossier déposé par le promoteur éolien, soit dans les mairies concernées, soit par voie électronique sur le site de la Préfecture de la Loire.

-Vous rendre, si vous le pouvez, aux permanences du commissaire enquêteur dans les mairies ou a lieu l’enquête publique, pour demander des informations complémentaires sur le projet éolien et ensuite consigner sur le registre vos observations

-Adresser un courrier au commissaire enquêteur indiquant les motifs de votre opposition au projet.


Qui peut participer à l’enquête publique ?

-Les résidents des  communes d’implantation du projet éolien : Saint Sauveur-en-Rue et Burdignes

-Les résidents des communes directement impactées par le projet : Saint Régis du Coin, Vanosc Riotord

-Les résidents de la Communauté de Communes des Monts du Pilat dont les élus soutiennent administrativement et financièrement le projet éolien

-Les usagers du Parc naturel régional du Pilat, c’est-à-dire tous les habitants de la Grande Région Auvergne Rhône Alpes qui contribuent par leurs impôts au financement du Parc naturel du Pilat

-D’une manière générale, toute personne, où qu’elle réside, en France ou dans un autre pays peut contester le bien-fondé d’un tel projet.

-Les Associations  qui ont pour objet la défense du caractère naturel du Parc du Pilat dont la charte assigne quatre missions à la forêt de Taillard : production de bois de qualité, château d’eau, conservatoire de la biodiversité, espace de ressourcement et de loisirs de pleine nature.

 

Dès que nous aurons connaissance de la date d’ouverture de l’enquête publique nous diffuserons des informations plus précises pour vous permettre de vous manifester efficacement auprès du Commissaire Enquêteur.


30 Juin 2016 - Signature de lArrêté préfectoral autorisant le défrichement de la fôret de Taillard par la préfecture de la Loire

L’éolien industriel


Quelles conséquences pour la santé des riverains ?


Les nuisances paysagères et visuelles : elles associent la modification définitive d’un paysage naturel et dans certains cas les ombres mouvantes. Les ombres mouvantes sont une gêne pour les riverains lorsque les rayons solaires sont interrompus par le passage des pales au lever ou au coucher du soleil. Les ombres mouvantes et les clignotements émis par les éoliennes de jour comme de nuit sont susceptibles de créer une tension nerveuse qui s’ajoute à la nuisance des bruits éoliens. Le préjudice visuel a été reconnu et compensé financièrement pour les riverains de la nouvelle ligne électrique très haute tension des 2 Loire entre St Privat d’Allier (43) et St Etienne(42).


Les nuisances sonores :

Ces nuisances résultent de la combinaison des bruits mécaniques et des bruits aérodynamiques  produits par le fonctionnement des aérogénérateurs. Les bruits mécaniques  proviennent de la transmission et de l’alternateur. Les nouvelles technologies ont réduit ces bruits mais l’augmentation de la puissance des générateurs électriques et de la hauteur des mâts ont limité cette atténuation. Les bruits aérodynamiques : sont produits par le passage des pales devant le mat éolien à grande vitesse (250 Km/heure), qui crée des bruits de type impulsionnels qui s’apparentent à une détonation.

En raison de la grande hauteur des aérogénérateurs  120 mètres, 150 mètres, voire plus, les bruits éoliens sont perçus par les riverains jusqu’à 1500 à 2000 mètres de distance selon la configuration du terrain, les vents dominants, les conditions météorologiques : froid, brouillard, etc.


Conséquences de l’exposition chronique aux bruits éoliens

Les bruits éoliens nocturnes dans les environnements calmes sont responsables de troubles chroniques du sommeil qui entrainent des pertes de vigilance diurne et ont un retentissement sur l’équilibre psychique. Chez les enfants des difficultés à l’apprentissage ont été observés : plusieurs études épidémiologiques aux Etats-Unis, au Canada et en Australie confirment ces constatations chez les riverains des centrales éoliennes.


Les graves insuffisances des bilans acoustiques lors des études d’impact pour demande de permis d’exploiter les centrales éoliennes

Ces bilans acoustiques sont confiés à des cabinets privés rémunérés par les promoteurs éoliens. En raison de leur coût et de leur complexité ces bilans sont faits à minima : limitation des points de recueil sonore, limitation de la durée et des périodes de recueil. Leur méthodologie consiste à mesurer dans un premier temps le bruit résiduel. Ensuite le bruit « attendu » de la centrale éolienne est calculé par modèle mathématique. Il n’est pas prévu de confronter cette estimation théorique avec des mesures de terrain. De l’avis des professionnels de l’acoustique la norme de mesurage AFNOR NF S 31-110 de novembre 2005 utilisée dans les études acoustiques est obsolète. Les estimations produites ne sont pas représentatives des nuisances sonores ressenties par les riverains. Enfin les valeurs seuils de bruit à ne pas dépasser dérogent à la règlementation de Santé publique, la règlementation plus souple des ICPE étant appliquée.


Quel reculement aux habitations pour limiter les nuisances visuelles et sonores ?

En 2005 l’Académie Nationale de Médecine proposait une distance de reculement éoliennes - habitations de 1500 mètres à titre conservatoire dans l’attente d’études épidémiologiques et acoustiques. Dans la plupart des pays anglo-saxons qui ont développé les centrales éoliennes avant la France un consensus pour une distance de 1500 à 2000 mètres est actuellement observé.


Depuis 2015 le Land de Bavière en Allemagne applique la règle des 10 H. La distance de reculement des éoliennes aux habitations ne peut être inférieure à 10 fois leur hauteur : pour un aérogénérateur de 150 mètres la distance de reculement sera 1500 mètres. En France sous la pression continue des développeurs éoliens la distance légale de reculement reste fixée à « au moins 500 mètres des habitations » en contradiction flagrante avec les retours d’expérience du fonctionnement des centrales éoliennes de nombreux pays développés tels que les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, le Danemark. La Pologne vient d’adopter en 2016 la règle des 10 H.


2013 2014 2015 2016 2017