Informer sans relâche les riverains

Sensibiliser systématiquement tous les élus

Communiquer avec la presse

Suivre pas à pas l’avancement des projets

Utiliser tous les moyens légaux pour s’opposer aux éoliennes industrielles en forêt de Taillard

Travailler avec les associations voisines et s’appuyer sur les associations nationales

Assemblée générale du 20/06/2015


SAINT JULIEN MOLHESABATE

L’Assemblée Générale annuelle de L’Association Protégeons Taillard s’est réunie le samedi 20 juin 2015 à la salle polyvalente de Saint Julien Molhesabate (43 220)

Une quarantaine de personnes étaient présentes dont deux invités David Steinbach Président national de la Fédération Vent de Colère et Emmanuel Mandon Conseiller régional à la Région Rhône Alpes.

Le président Henri Delolme et le Conseil d’administration ont souligné les efforts entrepris au cours de l’année écoulée pour augmenter l’effectif des adhérents. Ces efforts ont porté leurs fruits : l’association compte 84 adhérents en 2015 contre 72 en 2014. Le renouvellement du Conseil d’administration a permis l’entrée de 3 nouveaux membres : Jeanne Barralon, Michel Desplanches et Jacky Vacher tous trois de Saint Sauveur en Rue.

Des échanges animés ont eu lieu entre les adhérents et les deux invités sur la préservation des espaces naturels de la grande forêt de Taillard. Rappelons que deux projets éoliens de grande ampleur se développent sur ce massif forestier de 2 000 hectares situé pour moitié sur la Loire et pour moitié sur la Haute Loire. Ces deux projets totalisent 20 à 24 machines de 120 mètres de haut. L’implantation de chaque mât éolien nécessitant un terrassement de 400 mètres-cubes pour accueillir un socle de 1 000 tonnes de béton armé.

Les adhérents qui sont principalement des résidents des communes de Riotord, Saint Sauveur en Rue, St Régis du coin, ont fait connaitre leurs inquiétudes pour leur qualité de vie. Ces projets posent les questions des préjudices paysagers et visuels, et des bruits nocturnes dérangeant le sommeil. Il existe également des incertitudes quant aux effets pour la santé des infrasons produits par les aérogénérateurs. L’Agence nationale de sécurité sanitaire, l’ANSES vient d’ailleurs d’entreprendre une étude technique sur ce sujet.

Les deux projets éoliens industriels sont-ils compatibles avec la conservation du caractère naturel de la forêt de Taillard ? Sur la partie Saint Sauveur en Rue a été mis en évidence l’imbrication du zonage éolien et des périmètres de protection des captages des eaux destinées à la consommation humaine. Sur la partie Riotord, quel sera l’impact des éoliennes sur la fréquentation des chemins Respirando et du Chemin européen de Compostelle de Genève au Puy en Velay ? Au cours de l’année 2014, plus de 3000 pèlerins ont fait étape au village des Sétoux après avoir traversé la forêt de Taillard.

Dans ses motions d’orientation l’Assemblée Générale demande l’application scrupuleuse de la Charte forestière du Parc Naturel régional du Pilat qui décrit la forêt de Taillard « comme un lieu de ressourcement et de loisirs de peine nature » et qui doit le rester.

17/07/2015 entrevue avec le Président de la CCMP


Une délégation de 4 personnes des l’Associations Protégeons Taillard et  Les Sources de Taillard a été reçue le vendredi 17 juillet par Monsieur Stéphane Heyraud Président de la Communauté de Communes des Mont du Pilat et membre du comité stratégique des Ailes de Taillard.


La délégation a fait part des graves inquiétudes que génère  le projet de  parc éolien industriel de 10 machines de 120 mètres de haut sur les crêtes boisées du massif de  Taillard.


Atteinte à la qualité de vie des résidents : Il s’agit des effets cumulés des  préjudices visuels et paysagers, des bruits nocturnes dérangeant le sommeil et de la dépréciation des biens immobiliers. Il a été également indiqué qu’une étude  est menée par l’Agence sanitaire ANSES sur les conséquences pour la santé humaine des infrasons émis par les éoliennes  dont la propagation peut atteindre 10 Kilomètres.


Risques pour la pérennité et la qualité des captages d’eau destinée à la consommation humaine. Lors de l’enquête publique de révision du PLU de Saint Sauveur en Rue en novembre2014, le commissaire enquêteur a pointé dans ses réserves l’intrication du zonage éolien et des périmètres de protection des captages.


Incompatibilité avec la charte forestière du parc naturel régional du Pilat

La charte définit la forêt de Taillard comme un « lieu de ressourcement et de loisirs de pleine nature », dont le maintien nous parait incompatible avec l’implantation d’installations industrielles.


Interrogations sur le caractère « exemplaire » du Projet éolien industriel des Ailes de Taillard

La délégation a demandé à avoir accès aux délibérations de la CCMP depuis l’origine du Projet éolien des Ailes de Taillard .


Le Président de la CCMP a donné son accord à cette demande.


02/05/2015 Courrier aux riverains de Gimel


GIMEL

20150502courrierriverainsgimel.pdf

25/04/2015 Visite de terrain


Aiguebelle (St sauveur en Rue)

VISITE DE TERRAIN

Lors de notre rencontre à la cérémonie des vœux du député Dino Cinieri le 18 décembre 2014 à Bourg Argental, il a accepté le principe d’une visite dans la commune de Saint Sauveur en rue pour s’informer de l’impact des projets éoliens industriels de la forêt de Taillard sur le cadre de vie des riverains.


Après plusieurs semaines de préparation nous avons concrétisé cette invitation, samedi 25 avril 2015.


Nous nous nous sommes associés, à l’occasion de cette visite avec l’Association Les Sources de Taillard qui a pour but la protection de la ressource en eau du massif de Taillard contre les risques industriels, ainsi qu’avec l’Association pour l'Amélioration et la Défense du Patrimoine Forestier, dont le principal objectif est la défense des intérêts des membres (ayants-droits) du territoire sectionnal de Taillard-Pierre-Ratière dont dépend toute la partie sectionnale de la forêt de Taillard.


Outre le Député CINIERI, nous avons également convié à cette visite de terrain, par courrier envoyé le 23 mars, les personnes suivantes : Maire de Saint Sauveur en Rue : R. CORVAISIER, Maire de Burdignes : V. THOMAS, Président de la Commission Syndicale de Saint Sauveur en Rue : D. BASTY, Maire de Saint Régis du Coin : A. VERMEERSCH, Maire de Riotord : G. PEYRARD, Président CC Monts du Pilat : S.HEYRAUD, Président CC du Pays de Montfaucon : O.CIGOLOTTI, Président Conseil Général de la Loire : B.BONNE, Président Conseil Général de la Haute-Loire : J.P. MARCON, Monsieur le Député L. WAUQUIEZ, Monsieur le conseiller régional, et attaché parlementaire du Député François ROCHEBLOINE : E. MANDON.


Monsieur CINIERI ayant eu un contretemps de dernière minute s'est fait représenter par son attaché parlementaire Julien LUYA.

Monsieur MANDON a très volontiers accepté notre invitation,

La Commission syndicale a été représentée par Monsieur Emmanuel ROUX.


Les autres invités n'ont pas pu se rendre disponible.


La presse, également invitée a dépêché des correspondants de La Tribune / Le Progrès, Le Réveil du Vivarais, La Gazette de Haute Loire, TL7 (chaine de télévision Locale / St Etienne ou sur Internet), et France 3.

#top

VUE DEPUIS LE PIART

LE PROJET « LES AILES DE TAILLARD »

27/04/2015


20150427_France3_jt_local_19_20_saint_etienne.mkv

04/07/2015 vents contraires sur le projet éolien


"Entre Loire et Haute-Loire vents contraires sur le projet éolien de Taillard"

Cet article fait le point sur les deux projets de St Sauveur/Burdignes et Riotord.

20150407leprogreshauteloire.pdf

15/03/2015 Courriers aux parlementaires

Courriers aux parlementaires sur l'amendement à la loi de transition énergetique fixant la distance éolienne / habitation à 1000 mètres.

15/03/2015 Etude du rapport du commissaire enquêteur dans le cadre de l'enquête publique de PLU.


Etude du rapport du commissaire enquêteur dans le cadre de l'enquête publique de PLU.


Rédaction d'un courrier au conseil municipal de St Sauveur en Rue.

Du 03/11 au 03/12/2014 Enquête de révision du Plan Local d'Urbanisme (PLU) de St Sauveur en Rue.


Etude du dossier, rencontre avec le commissaire enquêteur, lettre d'observations au registre d'enquête.


Rédaction d'un courrier au conseil municipal de St Sauveur en Rue.

06/11/2014 QUESTION PAR MONSIEUR FRANÇOIS ROCHEBLOINE



Question posée le jeudi 6 novembre 2014

par Monsieur Francois Rochebloine député de la Loire

à Madame la ministre de l’écologie du développement durable et de l’énergie

en commission élargie d’examen du projet de loi de finances pour 2015


M. Francois Rochebloine. Madame la Ministre, au mois de septembre dernier, à l’occasion des Journées du Patrimoine, vous avez invité vos concitoyens à mieux regarder nos paysages pour mieux les protéger et les embellir : louable initiative! Mais dans le même temps, on voit se développer l’éolien industriel terrestre à proximité de sites touristiques, de zones protégées et de reliefs - c’est-à-dire de lieux ou l’impact visuel des installations est indéniable. Comment après cela, parler d’ « une relance de la politique du paysage » sans paraître contradictoire ?


Mme Ségolène Royal, ministre de l’écologie du développement durable et de l’énergie.

M.Rochebloine a évoqué la nécessité de concilier la protection des paysages et le déploiement des éoliennes : il convient en effet d’être attentif aux études d’impact réalisées préalablement à leur implantation. La simplification du code de l’environnement nous permettra d’ailleurs d’être plus exigeant quant à la qualité de ces études et donc de trouver le juste équilibre entre ces deux objectifs.

02/10/2014 Participation à la réunion d’information sur le projet éolien industriel


Valprivas-Bas en Basset

20 aout 2014 Participation au rassemblement de Anzat le Luguet Cantal


Anzat le Luguet Cantal

le Président de « Protégeons Taillard » a participé au rassemblement de Anzat le Luguet le jeudi 20 aout pour soutenir les associations locales qui s’opposent au projet éolien de Anzat le Luguet, dans le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne.


Une vingtaine d’Associations d’Auvergne étaient représentées. Les Présidents nationaux de la Fédération Energies Durables et de Vent de Colère sont également venus apporter leur soutien aux associations locales.

LE PROGRÈS DU MERCREDI 24/09/2014



"Deux associations inquiètes de l'impact des éoliennes en Forêt de Taillard"


Trois jours après les cérémonies des quarante ans du Parc Naturel Régional du Pilat à Bourg Argental où le Promoteur éolien Les Ailes de Taillard présentait son projet, nous avons fait paraitre un article dans le journal LaTribune Le Progres Edition Gier Pilat qui relate nos inquiétudes.

Article 14/09/2014


La commission syndicale n’est pas favorable au bail pour le parc éolien

VOTE CONCERNANT LE PROJET EOLIEN

Le vendredi 13 09 2014 la commission syndicale de la section de commune de Saint sauven en rue s'est reunie afin de déliberer sur la promesse de bail pour l'installation d'un parc de cinq éoliennes.


Résultat:


7 Non (sans la consultation de la population)

1 Oui

2 Abstentions

Assemblée générale du 21/06/2014


le 21 juin 2014 à Riotord


La commission syndicale n’est pas favorable au bail pour le parc éolien


Assemblée Générale de l’Association « Protégeons Taillard »


Les deux projets éoliens industriels de la Forêt de Taillard provoquent une grande inquiétude par leurs conséquences sur la biodiversité, sur l’accueil de public en forêt.


Et sur le cadre de vie des riverains


Le samedi 21 juin s’est tenue dans la salle de réunion de la Mairie de Riotord l’Assemblée générale de l’Association « Protection de la Grande Forêt de Taillard » dite « Protégeons Taillard » déclarée le 27 décembre 2012 .Cette association a été fondée par des personnes résidant à Riotord et à Saint Sauveur en Rue préoccupées par l’implantation de deux parcs éoliens industriels en forêt de Taillard .

Pourquoi a été créer l’Association Protégeons Taillard et dans quels buts ? :

-Préserver la Forêt historique de Taillard massif homogène de plus de 2000 hectares qui s’étend sur les départements de la Loire de la Haute Loire, et de l’Ardèche

-Protéger le cadre de vie des riverains résidant à Saint Sauveur en Rue et à Riotord ,


Comment est organisée l’Association Protégeons Taillard ?

Les statuts de l’Association lui permettent d’agir sur le territoire des communautés de communes du Pays de Montfaucon (Projet éolien de Riotord) et du Haut Pilat ( Projet éolien de Saint Sauveur en Rue-Burdigne)

Protégeons Taillard accueille des adhérents individuels et fédère deux associations l’Association « Protection des Paysages des Mazeaux de Riotord » et l’Association « Défense et Amélioration du Patrimoine forestier de Saint Sauveur en Rue ».

A ce jour Protégeons Taillard regroupe près de 200 personnes par les adhérents individuels et par ses deux associations fédérées.


Afin de disposer d’une force d’expertise solide, Protégeons Taillard travaille en réseau avec des Associations régionales comme Stop Eole Auvergne dont le siège est à Blesles en Haute Loire, avec le Collectif Eole 07 en Ardèche, et avec les deux Associations nationales : la Fédération Energie Durable et la Fédération Vent de colère.


Quelle est la situation des deux projets éoliens de la Forêt de Taillard ?

Chaque projet a un potentiel de 10 à12 éoliennes soit 20 à 24 éoliennes sur le massif forestier. Si ces deux projets se réalisaient ils provoqueraient un « mitage » de la forêt sur une distance d’environ 10 Kilomètres .


Quelles seraient les enjeux et conséquences de l’implantation de cette installation industrielle sur la forêt de Taillard ?

Sur la production de bois : le défrichement de près d’un hectare de forêt par éolienne en tenant compte de l’emplacement des mâts et des pistes de dessertes à créer ou élargir, farait disparaitre au total 20 à 24 hectares de terrain forestier. La création de micro clairières pour l’implantation des mats éoliens modifierait considérablement la biodiversité


Sur la fonction écologique :

La forêt de Taillard est un important château d’eau naturel qui alimente des sources privées et des captages pour les communes riveraines.

Les études d’Impact déjà réalisées confirment les risques pour l’avifaune et les chiroptères. Plusieurs espèces protégées et fragiles comme la Chouette de Tengmalm, et la chouette Chevechette sont attestées en forêt. Des couloirs de migration existent pour le pigeon ramier et pour la bécasse. Les populations de chiroptères sont nombreuses et diversifiées du fait de leur gite du tunnel du Tracol.

Quel serait l’impact sur le gros gibier (sanglier, chevreuil) qui trouve refuge dans ce massif et qui serait chassé vers les terres agricoles par le bruit des éoliennes?

Deux textes techniques récents de l’Office National des Forêts pointent les risques écologiques importants sur l’avifaune et sur les chiroptères de l’installation d’éoliennes en forêt.


Sur l’accueil du public :

Le Chemin de Compostelle européen Genève-Le Puy en Velay qui traverse la forêt sur près de 10 Kilomètres de Saint Sauveur au village des Sétoux, étape appréciée des pèlerins.

Pendant la saison de mars à octobre 2013 , trois mille pèlerins et marcheurs ont fait étape au Sétoux. Ces passages occasionnent des retombées économiques non négligeables, la dépense quotidienne moyenne étant évaluée aentre 30 et 50 euros par jour.

De nombreux chemins de Petite Randonnée dont certains labellisés Respirando sillonnent la forêt. Des trails (Taillardine à St Sauveur , Trail des lucioles à Riotord) y sont organisés chaque année.

L’écrivain Jean Jacques Ruffin dans son roman « Immortelle randonnée, Compostelle malgré-moi » a rendu compte du vécu inquiétant dont sont responsables les éoliennes industrielles pour le marcheur.


Sur le cadre de vie des riverains.

Les crêtes boisées aux formes arrondies et harmonieuses seront modifiées durablement créant un préjudice visuel, Ce préjudice sera présent de jour comme de nuit avec les lumières clignotantes signalant les machines. A ce jour aucun photomontage des deux projets de parcs éoliens dont les nuisances peuvent se cumuler n’ont été présentés à la population.

Le retour d’expérience des parcs éoliens locaux (Ally en Haute Loire) et les études épidémiologiques faites au Canada et aux Etats Unis confirment que lorsque les distances de reculement des éoliennes sont inférieures à 1800-2000 mètres, les bruits nocturnes des machines dérangent le sommeil des riverains.

Les conséquences indirectes des modifications paysagères et du calme nocturnes ont une baisse important de la valeur de l’immobilier des riverains des parcs éoliens

Point d’avancement des deux projets éoliens :

Projet de Riotord : A l’été 2012 la commune de Riotord et la communauté de communes du Pays de Montfaucon ont « suspendu » le projet éolien, jusqu’à la fin de leur mandature.

Malgré la suspension le promoteur éolien Electricité du Portugal Renewable(EDPR) a prospecté pendant l’été 2013 les propriétaires de terrain à proximité du village des Sétoux pour faire signer des promesses de bail.

Depuis le depuis le début des études du projet éolien en 2008 et jusqu’à ce jour, aucune opération d’information n’a été organisée par la Municipalité de Riotord en direction de la population, alors que le projet éolien risque de modifier gravement le cadre de vie de certains résidents.

L’Association reste donc très vigilante sur ce projet qui impacte directement le Chemin de Compostelle et le cadre de vie des habitants des villages des Sétoux et des Mazeaux.

Projet de Saint Sauveur en Rue-Burdigne.

Une délégation de Protégeons Taillard a rencontré il y a quelques jours les deux nouvelles municipalités de Saint Sauveur et Burdigne et le nouveau Président de la Communauté de Communes des Monts du Pilat.

L’objectif de ces élus est de déposer les demandes de permis de construire auprès de la Préfecture avant la fin de l’année 2014.

Une réunion publique d’information sur le projet éolien est organisée par la commune de Saint Sauveur le vendredi 27 juin 2014 à 19h30.


Discussion et questions :

L’Assemblée générale été l’occasion de nombreux échanges et questions.

Une interrogation est revenue à plusieurs reprises : quel est l’intérêt économique des 2 projets éoliens pour les collectivités locales (communes, communautés de communes, département , région) ? . Les retombées économiques compensent elles les pertes pour la valeur de l’immobilier ? Quel sera l’impact négatif des parcs éoliens sur le tourisme vert ( Chemin de Compostelle) et comment le chiffrer au plan économique ?


Position de L’Association Protégeons Taillard : Après avoir pris connaissance des études d’impact des projets éoliens de Riotord et de Saint Sauveur en Rue-Burdigne, après avoir pris connaissance des textes techniques de l’Office National des Forêts, après avoir analysé les retours d’expériences des parcs éoliens existants (Canada , Etats Unis) estime :

-Que l’implantation de deux parcs éoliens industriels totalisant 20 à 24 éoliennes dans le massif forestier de Taillard comporte des conséquences graves : pour la production de bois, pour la fonction écologique et pour l’accueil du Public

-Que l’implantation de deux parcs éoliens industriels totalisant 20 à 24 éoliennes aura des conséquences négatives sur le cadre de vie des riverains des communes de Riotord de Saint Sauveur en Rue et de Burdignes : modification des paysages créant un préjudice visuel, bruits nocturnes dérangeant le sommeil, perte de valeur de l’immobilier.


Les grandes lignes du programme d’action 2014-2015 de l’AssociationIntensifier les entrevues avec les élus pour présenter les arguments de l’Association sur les nuisances des deux projets éoliens.Renforcer les actions de communication en développant la page d’information de « Protégeons Taillard » hébergée sur le site informatique de l’Association des « Amis des Sétoux »


Mettre en place une pétition en ligne à partir du site informatique.


Réaliser rapidement des études chiffrées sur le bilan financier des projets de parcs éoliens : rentrées financières pour les collectivités à mettre en balance avec les pertes pour la valeur de l’immobilier et pour la baisse de la fréquentation touristique.


Informations sur l’avancement du projet industriel éolien des Ailes de Taillard


L’Arrêté préfectoral autorisant le défrichement de 3,8 hectares de forêt pour l’implantation de 10 éoliennes sur les crêtes de la forêt de Taillard a été signé de 30 juin 2016 par la Préfecture de la Loire.

L’Association Protégeons Taillard , ainsi que l’Association Les Sources de Taillard ont adressé au Préfet de la Loire une demande de  recours gracieux contre cet Arrêté.


Quel que soit le résultat du recours notre Association se prépare à affronter la prochaine étape de la procédure qui sera l’enquête publique pour demande de permis de construire et d’autorisation d’exploiter qui devrait avoir lieu en octobre ou novembre 2016.


Nous avons besoin de votre soutien lors l’enquête publique dont la durée habituelle est de un mois

Que pouvez-vous faire pour vous opposer à ce projet industriel inadapté au site de Taillard ?

-Prendre connaissance du dossier déposé par le promoteur éolien, soit dans les mairies concernées, soit par voie électronique sur le site de la Préfecture de la Loire.

-Vous rendre, si vous le pouvez, aux permanences du commissaire enquêteur dans les mairies ou a lieu l’enquête publique, pour demander des informations complémentaires sur le projet éolien et ensuite consigner sur le registre vos observations

-Adresser un courrier au commissaire enquêteur indiquant les motifs de votre opposition au projet.


Qui peut participer à l’enquête publique ?

-Les résidents des  communes d’implantation du projet éolien : Saint Sauveur-en-Rue et Burdignes

-Les résidents des communes directement impactées par le projet : Saint Régis du Coin, Vanosc Riotord

-Les résidents de la Communauté de Communes des Monts du Pilat dont les élus soutiennent administrativement et financièrement le projet éolien

-Les usagers du Parc naturel régional du Pilat, c’est-à-dire tous les habitants de la Grande Région Auvergne Rhône Alpes qui contribuent par leurs impôts au financement du Parc naturel du Pilat

-D’une manière générale, toute personne, où qu’elle réside, en France ou dans un autre pays peut contester le bien-fondé d’un tel projet.

-Les Associations  qui ont pour objet la défense du caractère naturel du Parc du Pilat dont la charte assigne quatre missions à la forêt de Taillard : production de bois de qualité, château d’eau, conservatoire de la biodiversité, espace de ressourcement et de loisirs de pleine nature.

 

Dès que nous aurons connaissance de la date d’ouverture de l’enquête publique nous diffuserons des informations plus précises pour vous permettre de vous manifester efficacement auprès du Commissaire Enquêteur.


30 Juin 2016 - Signature de lArrêté préfectoral autorisant le défrichement de la fôret de Taillard par la préfecture de la Loire

Avril-mai 2017 : Contribution à l’enquête publique d’autorisation d’exploiter les 10 éoliennes de la SAS Ailes de Taillard organisée sur les communes de Saint Sauveur en Rue et de Burdignes

Mobilisation réussie des riverains du projet éolien, des usagers du Parc du Pilat et des associations amies  Sur 829 observations au registre d’enquête une majorité 427 (51,51%) est défavorable au projet éolien

Trois avis officiels sont également défavorables pour des raisons d’atteintes aux paysages à la biodiversité, aux ressources en eau et aux espaces de ressourcement et d’activités de pleine nature

-Avis défavorable de l’Architecte des bâtiments de France

-Avis défavorable du Parc naturel régional du Pilat

-Avis défavorable de la commission départementale nature paysages et sites de la Loire

Enfin deux associations agrées pour la protection de l’environnement la FNE Loire et la LPO Loire ont déposé au registre d’enquête publique des observations très critiques sur les menaces du projet éolien pour l’importante l’avifaune protégée (Chouette de Tengmalm) et pour les nombreuses populations de chiroptères en forêt ancienne de Taillard

02 Juin 2017 conclusions de l’enquête du commissaire enquêteur

Le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable assorti de quatre réserves majeures

Reserve No 1 sur les insuffisances de l’étude sonore qui a « oublié » un des hameaux les plus exposés  le Hameau de la Palle

L’étude sonore présente à l’étude d’impact repose sur la mesure du bruit initial et sur la MODELISATION mathématique des émissions sonores du parc éolien. La modélisation doit impérativement être  confrontée à des mesures de terrain pour déterminer si les seuils réglementaires sont respectés.

Reserve No2

Que le type d’éolienne mis en place soit à l’identique du modèle Enercon 82, sans aimant permanent sans multiplicateur de vitesse, à niveau de bruit équivalent ou inférieur

Reserve No 3

Concernant les risques de pollution des sources :

Sachant que les accidents polluants se sont déjà produits sur d’autres parcs éoliens (rejets d’huiles de plusieurs centaines de litres)

Sachant que l’étude hydrogéologique montre la vulnérabilité des sources,

Des précautions supplémentaires devront être prises pour éviter qu’en cas de pollution, celle-ci n’atteigne les eaux souterraines.


Réserve No 4

Le Commissaire enquêteur a mentionné les graves inquiétudes qu’a fait naitre le projet éolien dans la population et demande la mise en place d’une commission de suivi qui devra prendre répondre aux inquiétudes des riverains principalement sur la qualité de l’eau, le bruit, les basses fréquences


5 février 2018 Arrêté du Préfet de la Loire accordant les permis de construire Les 10 éoliennes de la SAS Ailes de Taillard sur les communes de Saint Sauveur en Rue et de Burdignes

7 mai 2018 dépôt de recours gracieux auprès du Préfet de la Loire contre les permis de construire éoliens par les trois associations Protégeons Taillard Les Sources de Taillard Défense du patrimoine forestier et par 1095 requérants individuels riverains du parc éolien et usagers du Parc du Pilat

11 mai 2018 Arrêté d’autorisation d’exploiter les 10 éoliennes de la SAS les ailes de Taillard signé par le Préfet de la Loire

L’arrêté d’autorisation d’exploiter  n’a pas pris en compte les réserves du Commissaire enquêteur concernant :

-Les insuffisances de l’étude acoustique (hameau de la Palle « oublié ») dans l’étude

-Les risques de pollution des sources  

-La mise en place d’aérogénérateurs strictement conformes aux modèles mentionnés à l’enquête publique dont les émissions sonores étaient quantifiées

-L’installation d’une commission de suivi susceptible de répondre aux inquiétudes des riverains et de fournir aux riverains des informations régulières sur le suivi de la qualité des eaux, des bruits et basses fréquences

14 septembre 2018 dépôts de recours contentieux devant le Tribunal Administratif de Lyon contre les permis de construire et contre l’autorisation d’exploiter les 10 éoliennes de la SAS Les Ailes de Taillard par les trois associations Protégeons Taillard, Les Sources de Taillard, Défense du Patrimoine forestier et par 29 requérants individuels

27 mars 2020 jugements du TA de Lyon qui rejettent nos recours contre les permis de construire et contre l’autorisation d’exploiter le parc éolien de la SAS Les Ailes de Taillard

Les trois associations et les 29 requérants décident de faire appel des jugements devant la cour administrative d’appel de Lyon

En raison de la période de confinement lié à la situation sanitaire COVID 19 les délais de recours devant la Cour administrative d’appel de Lyon sont allongés de plusieurs semaines.

23 juillet 2020 dépôt des recours par les trois associations et par 26 requérants individuels devant la Cour administrative d’appel de Lyon contre le jugement du 27 mars 2020 du Tribunal administratif rejetant nos recours contre les permis de construire

23 aout 2020 dépôt du recours par les trois associations et par 26 requérants individuels devant la Cour administrative d’appel de Lyon contre le jugement du 27 mars 2020 du Tribunal administratif rejetant notre recours contre l’autorisation d’exploiter

18 juin au 28 juillet 2020  les trois associations et les 29 requérants reçoivent par l’intermédiaire d’huissiers une assignation devant le Tribunal judiciaire de Saint Etienne à payer collectivement à la SAS les Ailes de Taillard la somme exorbitante de 893 040 Euros pour « avoir formé des recours abusifs au TA de Lyon contre les permis de construire et contre l’autorisation d’exploiter les éoliennes de la SAS Les Ailes de Taillard »

Nous, associations et habitants assignés, nous sentons victimes d'un acharnement déplacé de la part d’une entreprise dont le seul but est de faire des profits financiers alors que nous n'avons fait que défendre nos droits de citoyens conformément aux dispositions du code de l'environnement sans jamais créer d'incidents avec les élus ou avec les institutions.

Contrairement aux affirmations de ses promoteurs le projet d’implanter 10 éoliennes de 125 mètres de haut  en pleine nature sur les crêtes de la Forêt de Taillard n’est pas « exemplaire ».

Ce projet a reçu les avis défavorables de l’Architecte des bâtiments de France, du Parc du Pilat et de la Commission départementale nature paysages et sites de la Loire, en raison de ses impacts négatifs sur les paysages de crêtes boisées, sur la biodiversité, sur la ressource en eau et sur la qualité de vie des habitants.

Aidez-nous : Signez et faites signer la pétition. Diffusez le tract Faites connaitre aux élus de la communauté de communes des Monts du Pilat votre opposition à cette assignation judiciaire.


Trois associations locales de défense de l’environnement : Protégeons Taillard, Les Sources de Taillard , Défense du Patrimoine forestier et 29 habitants du Pilat sont assignés devant le Tribunal Judiciaire de Saint Etienne par le promoteur éolien la SAS Les Ailes de Taillard, dont l’actionnaire principal est le groupe multinational TOTAL.

Le promoteur nous réclame le paiement de la somme exorbitante de 893 040 Euros pour avoir osé défendre les paysages naturels de la  Grande Forêt de Taillard au sein du Parc naturel régional du Pilat en portant recours devant le Tribunal administratif de Lyon


Nous, associations et habitants assignés, sommes victimes d’une tentative d’intimidation de la part d’une entreprise dont le seul but est de faire des profits financiers, afin de nous empêcher d’exercer nos droits légitimes de recours auprès des juridictions administratives.

Contrairement aux affirmations de ses promoteurs, le projet d’implanter 10 éoliennes de 125 mètres de haut  en pleine nature sur les crêtes de la Forêt de Taillard n’est pas « exemplaire ». Ce projet a reçu les avis défavorables, du Parc naturel régional du Pilat de l’Architecte des bâtiments de France et de la Commission départementale nature paysages et sites de la Loire, en raison de ses impacts négatifs sur les paysages de crêtes boisées, sur la biodiversité, sur la ressource en eau et sur la qualité de vie des habitants.


Aidez-nous : Signez et faites signer la pétition accessible depuis notre site. Diffusez ce tract. Faites connaitre aux élus de la communauté de communes des Monts du Pilat votre opposition au projet éolien de la SAS Les Ailes de Taillard.


Pour plus d’informations consultez notre site   www.protegeons-taillard.fr  ou notre page Facebook.

Association Protection de la Grande forêt de Taillard   Mail protegeons.taillard@orange.fr

Association Les Sources de Taillard     Mail sources.taillard@gmail.fr

Association Défense du Patrimoine Forestier de St Sauveur en Rue Mail defense.patrimoine@gmail.com


LORSQUE UNE ENTREPRISE EOLIENNE USE DE L’INTIMIDATION

05/10/2020

Les Présidents des associations Protégeons Taillard, Les Sources de Taillard, Amélioration et Défense du patrimoine forestier de Saint Sauveur-en-Rue  ont tenu à vous informer à deux reprises, sans esprit polémique, des derniers événements concernant le projet éolien de la  société SAS Les Ailes de Taillard. En effet, votre Communauté de communes des Monts du Pilat, est actionnaire de cette société, dont l’actionnaire principal est l’entreprise multinationale Total 


Nos trois associations et 29 habitants du Pilat ont été stupéfaits de recevoir par huissier de justice, une assignation devant le Tribunal Judiciaire de Saint Etienne demandant leur condamnation à payer collectivement la somme exorbitante de 893 034 Euros à la SAS Les Ailes de Taillard au motif que la perte d’exploitation sur 18 mois en raison du retard à la mise en fonctionnement de leur projet de parc éolien suite aux recours devant le Tribunal administratif de Lyon.


Cette situation appelle plusieurs questions aux élus que vous êtes :


- Considérez-vous normal qu’une telle procédure ait pu être lancée, sans information préalable, sans aucune démarche auprès des responsables associatifs et des habitants ?

- Les maires de la CCMP ont-ils été informés en amont de cette action en justice à l’encontre des citoyens et des associations ?

- Pensez-vous que nous sommes les seuls responsables des délais de Justice, sachant que nos recours ont été jugés recevables et non abusifs par les magistrats de première instance?


Nous croyons utile de vous rappeler la chronologie :


Le 14 septembre 2018, nos associations Protégeons Taillard, les Sources de Taillard, et Amélioration et Défense du Patrimoine Forestier, ainsi qu’une trentaine de requérants individuels ont déposé des recours devant le Tribunal administratif de Lyon avec une argumentation construite autour de la menace pour la ressource en eau des villages et des hameaux, des atteintes à la biodiversité et aux paysages et de la dégradation de la qualité de vie des habitants.

Ces recours contentieux avaient été précédés par des recours gracieux de nos associations auprès de Monsieur le Préfet de la Loire, qui ont recueilli plus de mille signatures d’habitants du Pilat et d’usagers du Parc.


En France, Etat de droit, des milliers de recours sont déposés chaque année par des citoyens et s’agissant de l’éolien, la quasi-totalité des projets sont régulièrement attaqués, un certain nombre sont d’ailleurs recalés par les juges.


S’agissant de notre affaire, une audience a été programmée le 12 mars 2020 devant le TA de Lyon, et un jugement rendu en avril par cette dernière. Ce jugement ne nous a pas été favorable. Il faut dire que la loi a changé, et que notre affaire était une des dernières à passer devant le Tribunal administratif de Lyon. A présent, tous les recours sont jugés directement et uniquement devant la Cour administrative d’Appel. Nous avons donc formé un recours en deuxième instance qui a été déposé en cette fin d’été.


En cela, il n’y a rien d’abusif, puisque nous ne faisons qu’user de nos droits de citoyens. Nous précisons que notre action devant la juridiction administrative ne vise pas votre intercommunalité mais le promoteur éolien et l’autorisation donnée par les Services de l’État.


 Monsieur le Maire Madame la Maire, Nous sommes conscients qu’en ce début de mandat, dans un contexte sanitaire très compliqué, notre affaire n’est pas votre seule préoccupation du moment et qu’il vous faut faire face à bien des sollicitations.


Mais devons nous considérer que vous êtes, en tant qu’élu de la CCMP :


- POUR que des retraités aux revenus modestes soient inquiétés par leur assignation devant le Tribunal judiciaire de Saint Etienne au point de se demander s’ils ne seront pas obligés, le cas échéant, de vendre leur habitation pour faire face financièrement à une condamnation ?


- POUR que des personnes voient leur état de santé altéré  en raison du stress psychologique infligé par la brutalité de leur assignation devant le Tribunal judiciaire de Saint Etienne ?


Cependant, ce projet d’implantation d’une centrale éolienne industrielle sur trois kilomètres en partie sommitale de la forêt de Taillard reste pour nous, plus que jamais une véritable menace pour l’environnement et pour  la qualité de vie des habitants et nos paysages.


Aussi, devons-nous considérer que vous êtes :


- POUR que la SAS Les Ailes de Taillard /Total poursuive son projet et défigure définitivement les paysages naturels du Pilat en implantant une centrale industrielle de 10 éoliennes de 125 mètres de hauteur à 1300 mètres d’altitude, alors que RIEN ne le justifie, d’autres énergies renouvelables mieux acceptées socialement étant disponibles sur nos territoires de moyenne montagne ?


- POUR qu’une entreprise multinationale comme TOTAL qui fait des profits gigantesques vienne jusque dans nos villages rançonner des personnes qui n’ont fait qu’exercer leurs droits de citoyen ?


Monsieur le Maire Madame la Maire,


Au nom des associations que nous représentons et au nom des 29 assignés, nous vous demandons instamment, une nouvelle fois, de bien vouloir nous faire connaître votre position, sur l’assignation devant le Tribunal judicaire de Saint Etienne dont nous sommes victimes et à l’origine de laquelle certains de vos collègues élus de votre intercommunalité  sont partie prenante, ceci afin de la communiquer à la population pilatoise.


Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire Madame la Maire, l’expression de nos salutations républicaines.


A Saint Sauveur-en-Rue, le 6 octobre 2020


Le Président de l’association Protégeons Taillard   Henri Delolme                 

Mail  protegeons.taillard@orange.fr

La Présidente de l’association Les Sources de Taillard    Céline Cartellier

Mail  sources.taillard@gmail.fr

Le Président de l’association Amélioration et Défense du Patrimoine Forestier Gilles Galland

Mail  defense.patrimoine@gmail.com

Courrier adressé aux Maires des communes de la CCMP

06/10/2020


 Éolien en forêt de Taillard (PNR du Pilat) : lintimidation inédite dun industriel du vent

Publié par

 SPPEF le


12/11/2020