Informer sans relâche les riverains

Sensibiliser systématiquement tous les élus

Communiquer avec la presse

Suivre pas à pas l’avancement des projets

Utiliser tous les moyens légaux pour s’opposer aux éoliennes industrielles en forêt de Taillard

Travailler avec les associations voisines et s’appuyer sur les associations nationales

Assemblée générale du 20/06/2015


SAINT JULIEN MOLHESABATE

L’Assemblée Générale annuelle de L’Association Protégeons Taillard s’est réunie le samedi 20 juin 2015 à la salle polyvalente de Saint Julien Molhesabate (43 220)

Une quarantaine de personnes étaient présentes dont deux invités David Steinbach Président national de la Fédération Vent de Colère et Emmanuel Mandon Conseiller régional à la Région Rhône Alpes.

Le président Henri Delolme et le Conseil d’administration ont souligné les efforts entrepris au cours de l’année écoulée pour augmenter l’effectif des adhérents. Ces efforts ont porté leurs fruits : l’association compte 84 adhérents en 2015 contre 72 en 2014. Le renouvellement du Conseil d’administration a permis l’entrée de 3 nouveaux membres : Jeanne Barralon, Michel Desplanches et Jacky Vacher tous trois de Saint Sauveur en Rue.

Des échanges animés ont eu lieu entre les adhérents et les deux invités sur la préservation des espaces naturels de la grande forêt de Taillard. Rappelons que deux projets éoliens de grande ampleur se développent sur ce massif forestier de 2 000 hectares situé pour moitié sur la Loire et pour moitié sur la Haute Loire. Ces deux projets totalisent 20 à 24 machines de 120 mètres de haut. L’implantation de chaque mât éolien nécessitant un terrassement de 400 mètres-cubes pour accueillir un socle de 1 000 tonnes de béton armé.

Les adhérents qui sont principalement des résidents des communes de Riotord, Saint Sauveur en Rue, St Régis du coin, ont fait connaitre leurs inquiétudes pour leur qualité de vie. Ces projets posent les questions des préjudices paysagers et visuels, et des bruits nocturnes dérangeant le sommeil. Il existe également des incertitudes quant aux effets pour la santé des infrasons produits par les aérogénérateurs. L’Agence nationale de sécurité sanitaire, l’ANSES vient d’ailleurs d’entreprendre une étude technique sur ce sujet.

Les deux projets éoliens industriels sont-ils compatibles avec la conservation du caractère naturel de la forêt de Taillard ? Sur la partie Saint Sauveur en Rue a été mis en évidence l’imbrication du zonage éolien et des périmètres de protection des captages des eaux destinées à la consommation humaine. Sur la partie Riotord, quel sera l’impact des éoliennes sur la fréquentation des chemins Respirando et du Chemin européen de Compostelle de Genève au Puy en Velay ? Au cours de l’année 2014, plus de 3000 pèlerins ont fait étape au village des Sétoux après avoir traversé la forêt de Taillard.

Dans ses motions d’orientation l’Assemblée Générale demande l’application scrupuleuse de la Charte forestière du Parc Naturel régional du Pilat qui décrit la forêt de Taillard « comme un lieu de ressourcement et de loisirs de peine nature » et qui doit le rester.

17/07/2015 entrevue avec le Président de la CCMP


Une délégation de 4 personnes des l’Associations Protégeons Taillard et  Les Sources de Taillard a été reçue le vendredi 17 juillet par Monsieur Stéphane Heyraud Président de la Communauté de Communes des Mont du Pilat et membre du comité stratégique des Ailes de Taillard.


La délégation a fait part des graves inquiétudes que génère  le projet de  parc éolien industriel de 10 machines de 120 mètres de haut sur les crêtes boisées du massif de  Taillard.


Atteinte à la qualité de vie des résidents : Il s’agit des effets cumulés des  préjudices visuels et paysagers, des bruits nocturnes dérangeant le sommeil et de la dépréciation des biens immobiliers. Il a été également indiqué qu’une étude  est menée par l’Agence sanitaire ANSES sur les conséquences pour la santé humaine des infrasons émis par les éoliennes  dont la propagation peut atteindre 10 Kilomètres.


Risques pour la pérennité et la qualité des captages d’eau destinée à la consommation humaine. Lors de l’enquête publique de révision du PLU de Saint Sauveur en Rue en novembre2014, le commissaire enquêteur a pointé dans ses réserves l’intrication du zonage éolien et des périmètres de protection des captages.


Incompatibilité avec la charte forestière du parc naturel régional du Pilat

La charte définit la forêt de Taillard comme un « lieu de ressourcement et de loisirs de pleine nature », dont le maintien nous parait incompatible avec l’implantation d’installations industrielles.


Interrogations sur le caractère « exemplaire » du Projet éolien industriel des Ailes de Taillard

La délégation a demandé à avoir accès aux délibérations de la CCMP depuis l’origine du Projet éolien des Ailes de Taillard .


Le Président de la CCMP a donné son accord à cette demande.


02/05/2015 Courrier aux riverains de Gimel


GIMEL

20150502courrierriverainsgimel.pdf

25/04/2015 Visite de terrain


Aiguebelle (St sauveur en Rue)

VISITE DE TERRAIN

Lors de notre rencontre à la cérémonie des vœux du député Dino Cinieri le 18 décembre 2014 à Bourg Argental, il a accepté le principe d’une visite dans la commune de Saint Sauveur en rue pour s’informer de l’impact des projets éoliens industriels de la forêt de Taillard sur le cadre de vie des riverains.


Après plusieurs semaines de préparation nous avons concrétisé cette invitation, samedi 25 avril 2015.


Nous nous nous sommes associés, à l’occasion de cette visite avec l’Association Les Sources de Taillard qui a pour but la protection de la ressource en eau du massif de Taillard contre les risques industriels, ainsi qu’avec l’Association pour l'Amélioration et la Défense du Patrimoine Forestier, dont le principal objectif est la défense des intérêts des membres (ayants-droits) du territoire sectionnal de Taillard-Pierre-Ratière dont dépend toute la partie sectionnale de la forêt de Taillard.


Outre le Député CINIERI, nous avons également convié à cette visite de terrain, par courrier envoyé le 23 mars, les personnes suivantes : Maire de Saint Sauveur en Rue : R. CORVAISIER, Maire de Burdignes : V. THOMAS, Président de la Commission Syndicale de Saint Sauveur en Rue : D. BASTY, Maire de Saint Régis du Coin : A. VERMEERSCH, Maire de Riotord : G. PEYRARD, Président CC Monts du Pilat : S.HEYRAUD, Président CC du Pays de Montfaucon : O.CIGOLOTTI, Président Conseil Général de la Loire : B.BONNE, Président Conseil Général de la Haute-Loire : J.P. MARCON, Monsieur le Député L. WAUQUIEZ, Monsieur le conseiller régional, et attaché parlementaire du Député François ROCHEBLOINE : E. MANDON.


Monsieur CINIERI ayant eu un contretemps de dernière minute s'est fait représenter par son attaché parlementaire Julien LUYA.

Monsieur MANDON a très volontiers accepté notre invitation,

La Commission syndicale a été représentée par Monsieur Emmanuel ROUX.


Les autres invités n'ont pas pu se rendre disponible.


La presse, également invitée a dépêché des correspondants de La Tribune / Le Progrès, Le Réveil du Vivarais, La Gazette de Haute Loire, TL7 (chaine de télévision Locale / St Etienne ou sur Internet), et France 3.

#top

VUE DEPUIS LE PIART

LE PROJET « LES AILES DE TAILLARD »

27/04/2015


20150427_France3_jt_local_19_20_saint_etienne.mkv

04/07/2015 vents contraires sur le projet éolien


"Entre Loire et Haute-Loire vents contraires sur le projet éolien de Taillard"

Cet article fait le point sur les deux projets de St Sauveur/Burdignes et Riotord.

20150407leprogreshauteloire.pdf

15/03/2015 Courriers aux parlementaires

Courriers aux parlementaires sur l'amendement à la loi de transition énergetique fixant la distance éolienne / habitation à 1000 mètres.

15/03/2015 Etude du rapport du commissaire enquêteur dans le cadre de l'enquête publique de PLU.


Etude du rapport du commissaire enquêteur dans le cadre de l'enquête publique de PLU.


Rédaction d'un courrier au conseil municipal de St Sauveur en Rue.

Du 03/11 au 03/12/2014 Enquête de révision du Plan Local d'Urbanisme (PLU) de St Sauveur en Rue.


Etude du dossier, rencontre avec le commissaire enquêteur, lettre d'observations au registre d'enquête.


Rédaction d'un courrier au conseil municipal de St Sauveur en Rue.

06/11/2014 QUESTION PAR MONSIEUR FRANÇOIS ROCHEBLOINE



Question posée le jeudi 6 novembre 2014

par Monsieur Francois Rochebloine député de la Loire

à Madame la ministre de l’écologie du développement durable et de l’énergie

en commission élargie d’examen du projet de loi de finances pour 2015


M. Francois Rochebloine. Madame la Ministre, au mois de septembre dernier, à l’occasion des Journées du Patrimoine, vous avez invité vos concitoyens à mieux regarder nos paysages pour mieux les protéger et les embellir : louable initiative! Mais dans le même temps, on voit se développer l’éolien industriel terrestre à proximité de sites touristiques, de zones protégées et de reliefs - c’est-à-dire de lieux ou l’impact visuel des installations est indéniable. Comment après cela, parler d’ « une relance de la politique du paysage » sans paraître contradictoire ?


Mme Ségolène Royal, ministre de l’écologie du développement durable et de l’énergie.

M.Rochebloine a évoqué la nécessité de concilier la protection des paysages et le déploiement des éoliennes : il convient en effet d’être attentif aux études d’impact réalisées préalablement à leur implantation. La simplification du code de l’environnement nous permettra d’ailleurs d’être plus exigeant quant à la qualité de ces études et donc de trouver le juste équilibre entre ces deux objectifs.

02/10/2014 Participation à la réunion d’information sur le projet éolien industriel


Valprivas-Bas en Basset

20 aout 2014 Participation au rassemblement de Anzat le Luguet Cantal


Anzat le Luguet Cantal

le Président de « Protégeons Taillard » a participé au rassemblement de Anzat le Luguet le jeudi 20 aout pour soutenir les associations locales qui s’opposent au projet éolien de Anzat le Luguet, dans le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne.


Une vingtaine d’Associations d’Auvergne étaient représentées. Les Présidents nationaux de la Fédération Energies Durables et de Vent de Colère sont également venus apporter leur soutien aux associations locales.

LE PROGRÈS DU MERCREDI 24/09/2014



"Deux associations inquiètes de l'impact des éoliennes en Forêt de Taillard"


Trois jours après les cérémonies des quarante ans du Parc Naturel Régional du Pilat à Bourg Argental où le Promoteur éolien Les Ailes de Taillard présentait son projet, nous avons fait paraitre un article dans le journal LaTribune Le Progres Edition Gier Pilat qui relate nos inquiétudes.

Article 14/09/2014


La commission syndicale n’est pas favorable au bail pour le parc éolien

VOTE CONCERNANT LE PROJET EOLIEN

Le vendredi 13 09 2014 la commission syndicale de la section de commune de Saint sauven en rue s'est reunie afin de déliberer sur la promesse de bail pour l'installation d'un parc de cinq éoliennes.


Résultat:


7 Non (sans la consultation de la population)

1 Oui

2 Abstentions

Assemblée générale du 21/06/2014


le 21 juin 2014 à Riotord


La commission syndicale n’est pas favorable au bail pour le parc éolien


Assemblée Générale de l’Association « Protégeons Taillard »


Les deux projets éoliens industriels de la Forêt de Taillard provoquent une grande inquiétude par leurs conséquences sur la biodiversité, sur l’accueil de public en forêt.


Et sur le cadre de vie des riverains


Le samedi 21 juin s’est tenue dans la salle de réunion de la Mairie de Riotord l’Assemblée générale de l’Association « Protection de la Grande Forêt de Taillard » dite « Protégeons Taillard » déclarée le 27 décembre 2012 .Cette association a été fondée par des personnes résidant à Riotord et à Saint Sauveur en Rue préoccupées par l’implantation de deux parcs éoliens industriels en forêt de Taillard .

Pourquoi a été créer l’Association Protégeons Taillard et dans quels buts ? :

-Préserver la Forêt historique de Taillard massif homogène de plus de 2000 hectares qui s’étend sur les départements de la Loire de la Haute Loire, et de l’Ardèche

-Protéger le cadre de vie des riverains résidant à Saint Sauveur en Rue et à Riotord ,


Comment est organisée l’Association Protégeons Taillard ?

Les statuts de l’Association lui permettent d’agir sur le territoire des communautés de communes du Pays de Montfaucon (Projet éolien de Riotord) et du Haut Pilat ( Projet éolien de Saint Sauveur en Rue-Burdigne)

Protégeons Taillard accueille des adhérents individuels et fédère deux associations l’Association « Protection des Paysages des Mazeaux de Riotord » et l’Association « Défense et Amélioration du Patrimoine forestier de Saint Sauveur en Rue ».

A ce jour Protégeons Taillard regroupe près de 200 personnes par les adhérents individuels et par ses deux associations fédérées.


Afin de disposer d’une force d’expertise solide, Protégeons Taillard travaille en réseau avec des Associations régionales comme Stop Eole Auvergne dont le siège est à Blesles en Haute Loire, avec le Collectif Eole 07 en Ardèche, et avec les deux Associations nationales : la Fédération Energie Durable et la Fédération Vent de colère.


Quelle est la situation des deux projets éoliens de la Forêt de Taillard ?

Chaque projet a un potentiel de 10 à12 éoliennes soit 20 à 24 éoliennes sur le massif forestier. Si ces deux projets se réalisaient ils provoqueraient un « mitage » de la forêt sur une distance d’environ 10 Kilomètres .


Quelles seraient les enjeux et conséquences de l’implantation de cette installation industrielle sur la forêt de Taillard ?

Sur la production de bois : le défrichement de près d’un hectare de forêt par éolienne en tenant compte de l’emplacement des mâts et des pistes de dessertes à créer ou élargir, farait disparaitre au total 20 à 24 hectares de terrain forestier. La création de micro clairières pour l’implantation des mats éoliens modifierait considérablement la biodiversité


Sur la fonction écologique :

La forêt de Taillard est un important château d’eau naturel qui alimente des sources privées et des captages pour les communes riveraines.

Les études d’Impact déjà réalisées confirment les risques pour l’avifaune et les chiroptères. Plusieurs espèces protégées et fragiles comme la Chouette de Tengmalm, et la chouette Chevechette sont attestées en forêt. Des couloirs de migration existent pour le pigeon ramier et pour la bécasse. Les populations de chiroptères sont nombreuses et diversifiées du fait de leur gite du tunnel du Tracol.

Quel serait l’impact sur le gros gibier (sanglier, chevreuil) qui trouve refuge dans ce massif et qui serait chassé vers les terres agricoles par le bruit des éoliennes?

Deux textes techniques récents de l’Office National des Forêts pointent les risques écologiques importants sur l’avifaune et sur les chiroptères de l’installation d’éoliennes en forêt.


Sur l’accueil du public :

Le Chemin de Compostelle européen Genève-Le Puy en Velay qui traverse la forêt sur près de 10 Kilomètres de Saint Sauveur au village des Sétoux, étape appréciée des pèlerins.

Pendant la saison de mars à octobre 2013 , trois mille pèlerins et marcheurs ont fait étape au Sétoux. Ces passages occasionnent des retombées économiques non négligeables, la dépense quotidienne moyenne étant évaluée aentre 30 et 50 euros par jour.

De nombreux chemins de Petite Randonnée dont certains labellisés Respirando sillonnent la forêt. Des trails (Taillardine à St Sauveur , Trail des lucioles à Riotord) y sont organisés chaque année.

L’écrivain Jean Jacques Ruffin dans son roman « Immortelle randonnée, Compostelle malgré-moi » a rendu compte du vécu inquiétant dont sont responsables les éoliennes industrielles pour le marcheur.


Sur le cadre de vie des riverains.

Les crêtes boisées aux formes arrondies et harmonieuses seront modifiées durablement créant un préjudice visuel, Ce préjudice sera présent de jour comme de nuit avec les lumières clignotantes signalant les machines. A ce jour aucun photomontage des deux projets de parcs éoliens dont les nuisances peuvent se cumuler n’ont été présentés à la population.

Le retour d’expérience des parcs éoliens locaux (Ally en Haute Loire) et les études épidémiologiques faites au Canada et aux Etats Unis confirment que lorsque les distances de reculement des éoliennes sont inférieures à 1800-2000 mètres, les bruits nocturnes des machines dérangent le sommeil des riverains.

Les conséquences indirectes des modifications paysagères et du calme nocturnes ont une baisse important de la valeur de l’immobilier des riverains des parcs éoliens

Point d’avancement des deux projets éoliens :

Projet de Riotord : A l’été 2012 la commune de Riotord et la communauté de communes du Pays de Montfaucon ont « suspendu » le projet éolien, jusqu’à la fin de leur mandature.

Malgré la suspension le promoteur éolien Electricité du Portugal Renewable(EDPR) a prospecté pendant l’été 2013 les propriétaires de terrain à proximité du village des Sétoux pour faire signer des promesses de bail.

Depuis le depuis le début des études du projet éolien en 2008 et jusqu’à ce jour, aucune opération d’information n’a été organisée par la Municipalité de Riotord en direction de la population, alors que le projet éolien risque de modifier gravement le cadre de vie de certains résidents.

L’Association reste donc très vigilante sur ce projet qui impacte directement le Chemin de Compostelle et le cadre de vie des habitants des villages des Sétoux et des Mazeaux.

Projet de Saint Sauveur en Rue-Burdigne.

Une délégation de Protégeons Taillard a rencontré il y a quelques jours les deux nouvelles municipalités de Saint Sauveur et Burdigne et le nouveau Président de la Communauté de Communes des Monts du Pilat.

L’objectif de ces élus est de déposer les demandes de permis de construire auprès de la Préfecture avant la fin de l’année 2014.

Une réunion publique d’information sur le projet éolien est organisée par la commune de Saint Sauveur le vendredi 27 juin 2014 à 19h30.


Discussion et questions :

L’Assemblée générale été l’occasion de nombreux échanges et questions.

Une interrogation est revenue à plusieurs reprises : quel est l’intérêt économique des 2 projets éoliens pour les collectivités locales (communes, communautés de communes, département , région) ? . Les retombées économiques compensent elles les pertes pour la valeur de l’immobilier ? Quel sera l’impact négatif des parcs éoliens sur le tourisme vert ( Chemin de Compostelle) et comment le chiffrer au plan économique ?


Position de L’Association Protégeons Taillard : Après avoir pris connaissance des études d’impact des projets éoliens de Riotord et de Saint Sauveur en Rue-Burdigne, après avoir pris connaissance des textes techniques de l’Office National des Forêts, après avoir analysé les retours d’expériences des parcs éoliens existants (Canada , Etats Unis) estime :

-Que l’implantation de deux parcs éoliens industriels totalisant 20 à 24 éoliennes dans le massif forestier de Taillard comporte des conséquences graves : pour la production de bois, pour la fonction écologique et pour l’accueil du Public

-Que l’implantation de deux parcs éoliens industriels totalisant 20 à 24 éoliennes aura des conséquences négatives sur le cadre de vie des riverains des communes de Riotord de Saint Sauveur en Rue et de Burdignes : modification des paysages créant un préjudice visuel, bruits nocturnes dérangeant le sommeil, perte de valeur de l’immobilier.


Les grandes lignes du programme d’action 2014-2015 de l’AssociationIntensifier les entrevues avec les élus pour présenter les arguments de l’Association sur les nuisances des deux projets éoliens.Renforcer les actions de communication en développant la page d’information de « Protégeons Taillard » hébergée sur le site informatique de l’Association des « Amis des Sétoux »


Mettre en place une pétition en ligne à partir du site informatique.


Réaliser rapidement des études chiffrées sur le bilan financier des projets de parcs éoliens : rentrées financières pour les collectivités à mettre en balance avec les pertes pour la valeur de l’immobilier et pour la baisse de la fréquentation touristique.


22/09/2015 Les associations condamnent le sabotage du mat de mesure

Synthèse des signatures de la Pétition Pour Sauver la Forêt de Taillard

Accessible sur le site « Pétition24 »

1221 personnes ont signé la pétition entre le 16 juillet 2014 et le 1er novembre 2015 :


Grande Région Auvergne-Rhône-Alpes :  

895 signatures (73,3 %)

Dont 752 en Région Rhône Alpes (61,6 %)

Dont 143 en Région Auvergne (11,7 %)


Autres Régions de  France Métropolitaine  298 (24,4 %)


DOM-TOM et Etranger*      28 (2,3 %)


Total                 1221 signatures




*Dont 9 signataires Allemands et 9 signataires Belges : Marcheurs ou Pèlerins du Chemin Européen de Compostelle de Genève au Puy en Velay (GR 65)


Répartition des signatures dans la Grande Région AURA Rhône Alpes

Département de la Loire   543 signatures

Dont 261 signatures dans la Communauté de Communes  des Monts du Pilat


La distribution des signatures pour les autres Départements de la Région Rhône Alpes est précisée dans le graphique ci-après.


Distribution des signatures dans les Communes du Parc Naturel Régional du Pilat

Communes de la Communauté de Communes  des Monts du Pilat (16 communes)    261 signatures

Autres Communes du Parc Naturel Régional du Pilat (32 communes)                            26 signatures

Total                                          287 signatures


Auvergne

Département de la Haute Loire  100

Autres Départements      43

Total Auvergne     143


Distribution des signatures dans la Communauté de Communes des Monts du Pilat

Saint Sauveur en Rue       115 signatures

Saint Régis du Coin          54

Bourg-Argental                   22

Saint Genest Malifaux        22

Planfoy                                 12

Marlhes                                 8

La Versanne                        6

Tarentaise                            6

Burdignes                             4

St Julien Molin Molette        3

Colombier                             2

Jonzieux                                2

Le Bessat                             2

Graix                                      1

Thélis la Combe                   1

Saint Romain Les Atheux    1


Total                               261 signatures




19/05/16 La gazette de Haute-loire

Informations sur l’avancement du projet industriel éolien des Ailes de Taillard


L’Arrêté préfectoral autorisant le défrichement de 3,8 hectares de forêt pour l’implantation de 10 éoliennes sur les crêtes de la forêt de Taillard a été signé de 30 juin 2016 par la Préfecture de la Loire.

L’Association Protégeons Taillard , ainsi que l’Association Les Sources de Taillard ont adressé au Préfet de la Loire une demande de  recours gracieux contre cet Arrêté.


Quel que soit le résultat du recours notre Association se prépare à affronter la prochaine étape de la procédure qui sera l’enquête publique pour demande de permis de construire et d’autorisation d’exploiter qui devrait avoir lieu en octobre ou novembre 2016.


Nous avons besoin de votre soutien lors l’enquête publique dont la durée habituelle est de un mois

Que pouvez-vous faire pour vous opposer à ce projet industriel inadapté au site de Taillard ?

-Prendre connaissance du dossier déposé par le promoteur éolien, soit dans les mairies concernées, soit par voie électronique sur le site de la Préfecture de la Loire.

-Vous rendre, si vous le pouvez, aux permanences du commissaire enquêteur dans les mairies ou a lieu l’enquête publique, pour demander des informations complémentaires sur le projet éolien et ensuite consigner sur le registre vos observations

-Adresser un courrier au commissaire enquêteur indiquant les motifs de votre opposition au projet.


Qui peut participer à l’enquête publique ?

-Les résidents des  communes d’implantation du projet éolien : Saint Sauveur-en-Rue et Burdignes

-Les résidents des communes directement impactées par le projet : Saint Régis du Coin, Vanosc Riotord

-Les résidents de la Communauté de Communes des Monts du Pilat dont les élus soutiennent administrativement et financièrement le projet éolien

-Les usagers du Parc naturel régional du Pilat, c’est-à-dire tous les habitants de la Grande Région Auvergne Rhône Alpes qui contribuent par leurs impôts au financement du Parc naturel du Pilat

-D’une manière générale, toute personne, où qu’elle réside, en France ou dans un autre pays peut contester le bien-fondé d’un tel projet.

-Les Associations  qui ont pour objet la défense du caractère naturel du Parc du Pilat dont la charte assigne quatre missions à la forêt de Taillard : production de bois de qualité, château d’eau, conservatoire de la biodiversité, espace de ressourcement et de loisirs de pleine nature.

 

Dès que nous aurons connaissance de la date d’ouverture de l’enquête publique nous diffuserons des informations plus précises pour vous permettre de vous manifester efficacement auprès du Commissaire Enquêteur.


30 Juin 2016 - Signature de lArrêté préfectoral autorisant le défrichement de la fôret de Taillard par la préfecture de la Loire

L’éolien industriel


Quelles conséquences pour la santé des riverains ?


Les nuisances paysagères et visuelles : elles associent la modification définitive d’un paysage naturel et dans certains cas les ombres mouvantes. Les ombres mouvantes sont une gêne pour les riverains lorsque les rayons solaires sont interrompus par le passage des pales au lever ou au coucher du soleil. Les ombres mouvantes et les clignotements émis par les éoliennes de jour comme de nuit sont susceptibles de créer une tension nerveuse qui s’ajoute à la nuisance des bruits éoliens. Le préjudice visuel a été reconnu et compensé financièrement pour les riverains de la nouvelle ligne électrique très haute tension des 2 Loire entre St Privat d’Allier (43) et St Etienne(42).


Les nuisances sonores :

Ces nuisances résultent de la combinaison des bruits mécaniques et des bruits aérodynamiques  produits par le fonctionnement des aérogénérateurs. Les bruits mécaniques  proviennent de la transmission et de l’alternateur. Les nouvelles technologies ont réduit ces bruits mais l’augmentation de la puissance des générateurs électriques et de la hauteur des mâts ont limité cette atténuation. Les bruits aérodynamiques : sont produits par le passage des pales devant le mat éolien à grande vitesse (250 Km/heure), qui crée des bruits de type impulsionnels qui s’apparentent à une détonation.

En raison de la grande hauteur des aérogénérateurs  120 mètres, 150 mètres, voire plus, les bruits éoliens sont perçus par les riverains jusqu’à 1500 à 2000 mètres de distance selon la configuration du terrain, les vents dominants, les conditions météorologiques : froid, brouillard, etc.


Conséquences de l’exposition chronique aux bruits éoliens

Les bruits éoliens nocturnes dans les environnements calmes sont responsables de troubles chroniques du sommeil qui entrainent des pertes de vigilance diurne et ont un retentissement sur l’équilibre psychique. Chez les enfants des difficultés à l’apprentissage ont été observés : plusieurs études épidémiologiques aux Etats-Unis, au Canada et en Australie confirment ces constatations chez les riverains des centrales éoliennes.


Les graves insuffisances des bilans acoustiques lors des études d’impact pour demande de permis d’exploiter les centrales éoliennes

Ces bilans acoustiques sont confiés à des cabinets privés rémunérés par les promoteurs éoliens. En raison de leur coût et de leur complexité ces bilans sont faits à minima : limitation des points de recueil sonore, limitation de la durée et des périodes de recueil. Leur méthodologie consiste à mesurer dans un premier temps le bruit résiduel. Ensuite le bruit « attendu » de la centrale éolienne est calculé par modèle mathématique. Il n’est pas prévu de confronter cette estimation théorique avec des mesures de terrain. De l’avis des professionnels de l’acoustique la norme de mesurage AFNOR NF S 31-110 de novembre 2005 utilisée dans les études acoustiques est obsolète. Les estimations produites ne sont pas représentatives des nuisances sonores ressenties par les riverains. Enfin les valeurs seuils de bruit à ne pas dépasser dérogent à la règlementation de Santé publique, la règlementation plus souple des ICPE étant appliquée.


Quel reculement aux habitations pour limiter les nuisances visuelles et sonores ?

En 2005 l’Académie Nationale de Médecine proposait une distance de reculement éoliennes - habitations de 1500 mètres à titre conservatoire dans l’attente d’études épidémiologiques et acoustiques. Dans la plupart des pays anglo-saxons qui ont développé les centrales éoliennes avant la France un consensus pour une distance de 1500 à 2000 mètres est actuellement observé.


Depuis 2015 le Land de Bavière en Allemagne applique la règle des 10 H. La distance de reculement des éoliennes aux habitations ne peut être inférieure à 10 fois leur hauteur : pour un aérogénérateur de 150 mètres la distance de reculement sera 1500 mètres. En France sous la pression continue des développeurs éoliens la distance légale de reculement reste fixée à « au moins 500 mètres des habitations » en contradiction flagrante avec les retours d’expérience du fonctionnement des centrales éoliennes de nombreux pays développés tels que les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, le Danemark. La Pologne vient d’adopter en 2016 la règle des 10 H.


Le 05/11/2016

Inauguration de la table d'orientation de Panère à Saint Régis du Coin.