La forêt de Taillard
UN MASSIF FORESTIER HOMOGENE TAILLARD UN SITE ÉCOLOGIQUE PRIORITAIRE TAILLARD UN SITE QUI ACCUEILLE UN VASTE PUBLIC

UN MASSIF FORESTIER HOMOGÈNE TÉMOIN DE L'HISTOIRE


La grande forêt de Taillard est un massif de 2000 hectares qui s’étend sur les communes de Burdignes et Saint Sauveur en Rue dans la Loire, de Riotord en Haute Loire et de Vanosc en Ardèche. Le massif est boisé pour 80% de sapins pectinés et à 20% d’épicéas.


Dans le département de la Loire, la grande fôret de taillard est dans le périmètre du Parc naturel régional du Pilat


La forêt de Taillard connait trois régimes différents de propriété : forêt privée, forêt communale et forêt de section. La forêt de section de Saint Sauveur en rue a une superficie de 511 hectares .


Le massif forestier de Taillard joue pleinement les trois rôles que l’Office National des Forêts(ONF) attribue aux forêts publiques : Production de bois, Conservation de la biodiversité et Accueil du public.

znieffforettaillard.pdf

La richesse de l’avifaune de la forêt de Taillard est connue de longue date et se traduit par l’existence d’une ZNIEFF( zone naturelle d’intérêt écologique floristique et faunistique ) sur une partie du massif.


Parmi les espèces d’oiseaux rares ou protégés qui sont présents : la Chouette de Tengmalm, le Pic noir, le Milan royal, la bécasse, les migrateurs comme le pigeon ramier.


Les chiroptères (chauves-souris) sont une autre richesse de la faune de Taillard. Ces mammifères qui hibernent dans le long tunnel du Tracol (2300 mètres de longueur) viennent se nourrir sur les versants forestiers.


Les documents installés dans La cabane d’Aiguebelle sous l’intitulé « Taillard un site écologique prioritaire » sont un bel outil d’information et de sensibilisation à la richesse de l’avifaune. La grande forêt de Taillard constitue également une réserve importante de grand gibier : sangliers et chevreuils.

LA CHOUETTE CHEVECHETTE


Une nouvelle résidente dans la Grande Forêt de Taillard : la Chevechette d’Europe

La grande forêt de Tallard est dotée d’une riche avifaune qui associe des espèces migratrices et des rapaces comme le Milan royal et la chouette de Tengmalm. Depuis quelques mois la Chevechette d’Europe ou Chouette Chevechette a été identifiée par des ornithologues sur la partie altiligérienne de la forêt à une altitude de 1253 mètres..

La Chevechette d’Europe comme la chouette de Tangmalm est une espèce nordique qui vit dans les forêts de conifères d’altitude. Cet oiseau de couleur brun cendré est de petite taille : environ 16 centimètres de haut pour une envergure de 34 à 36 centimètres. .

La Chevechette installe son nid dans des creux d’arbres ; la saison de ponte s’étendant d’avril à juin.. Elle se nourrit de petits oiseaux , de petits rongeurs :souris , musaraignes campagnols et d’insectes.

La Chevechette d’Europe est une espèce protégé, comme la chouette de Tangmalm .Elle est inscrite à l’annexe I de la directive «oiseaux » de la Communauté Européenne.

La présence de la chevechette d’Europe conforte le role de la grande forêt de Taillard comme réservoir de la biodiversité, qu’il convient de preserver

Pour en savoir plus consulter le site de la Ligue de Protection des oiseaux


http://www.chevechette-tengmalm.lpo.fr

Le Pic noir est le plus grand des pics européens. Sa taille peut atteindre 51 cm. C'est un pic au plumage noir, sauf une calotte rouge chez le mâle (seulement la nuque chez la femelle). C'est un oiseau forestier au tambourinage très sonore, des forêts de conifères et de hêtres qui se repaît d'insectes xylophages.


Dans des arbres sains, il creuse une cavité de grande taille en forme de puits (pouvant aller jusqu'à 50 cm) dans laquelle il installe son nid. La femelle pond le plus souvent 3-4 œufs dont l'incubation est courte (12 jours). Les jeunes quittent le nid au bout de 28 jours.


En dehors de la période de reproduction, c'est un oiseau sédentaire, territorial et solitaire. Ses loges sont réutilisées comme nichoir par de nombreuses autres espèces comme la Chouette de Tengmalm, la Martre des pins.

La Chouette chevechette

LE PIC NOIR

La cabane d’aiguebelle à St sauveur en rue

TAILLARD UN SITE ÉCOLOGIQUE PRIORITAIRE

Le chemin européen de Compostelle( GR 65) de Genève au Puy en Velay

Les pèlerins et marcheurs traversent la forêt sur près de 10 kilomètres sur les communes de Saint Sauveur en Rue et de Riotord. L’étape au village des Sétoux est appréciée des pèlerins. Au cours de la saison de mars à Octobre 2013, 3000 pèlerins ont fait halte aux Sétoux. L’accueil des pèlerins et marcheurs occasionne des retombées financières non négligeable pour le tourisme local. Une étude faite par l’Association Amis des Sétoux évalue le budget quotidien d’un pèlerin entre 30 à 50 euros par jour.

-Les chemins de petite randonnée De très nombreux chemins de petite randonnée sillonnent la forêt sur les trois départements de la Loire de l’Ardèche et de la Haute Loire. En Haute Loire les itinéraires les plus remarquables ont été labellisés « Respirando »

-Les Trails et les parcours VTT

La forêt de Taillard accueille chaque année deux trials rassemblant plusieurs centaines de personnes : en septembre La Taillardine à Saint Sauveur en Rue et en février le Trail des lucioles à Riotord.


PÈLERINS, RANDONNEURS ET EOLIENNES INDUSTRIELLES


Immortelle randonnée


« Le rêve ne se brise que l’on atteint le col. Vues de près les immenses éoliennes retrouvent leur identité de machine. Leur pied énorme s’enfonce dans un lit de béton qui les arrime au sol. Et leurs hélices gigantesques grincent lugubrement. Les moulins d’aujourd’hui n’ont pas de meunier. Ils évoquent plus H.G. Wells qu’Alphonse Daudet. L’homme qui passe à leur pied courbe l’échine avec humilité. Ces producteurs d’énergie douce sont des machines violentes, arrogantes, maléfiques. Leur présence au milieu des champs ou sur les sommets produit un étrange sentiment d’effraction ou de menace, comme si ces créatures échappées du monde industriel étaient venues envahir la nature encore libre et lui imposer sa loi.

Compostelle malgré moi , Jean Christophe Rufin de l’Académie française

Editions Guérin Chamonix mai 2013, pages 204-205

TAILLARD UN SITE QUI ACCUEILLE UN VASTE PUBLIC

A quelques dizaines de kilomètres de trois grandes agglomérations urbaines : Annonay, Saint Etienne, Lyon, la forêt de Taillard a un rôle majeur d’accueil du public à la recherche de paysages restés naturels. De très nombreuses activités de loisirs respectueuses de l’environnement sont pratiquées dans la forêt qui est desservies par des sentiers de grande randonnées ( GR 65, GR 7) et de nombreux sentier de petite randonnée.

Chasse, ramassage des champignons et cueillette de myrtilles

La forêt de Taiilard par son territoire homogène dépourvu de voies de circulation permet la pratique en toute sérénité de ces activités traditionnelles auxquelles la population locale est très attachée.

La Martre des pins (Martes martes), plus familièrement appelée martre ou marte, est une espèce de la famille des Mustélidés. C'est un petit mammifère carnivore que l'on rencontre abondamment dans les forêts et bois d'Eurasie. Cette martre ne s'approche pas beaucoup des habitations humaines contrairement à sa cousine la fouine



LA MARTE DES PINS

Bébé Martre dans la fôret de Taillard le 15/05/2016